منتدى التمويل الإسلامي

يهتم هذا المنتدى بالدرجة الأولى بعرض مساهمات الباحثين في مختلف مجالات العلوم الاقتصادية، كما يركز على الاقتصاد الإسلامي، و هو موجه للباحثين في الاقتصاد و الطلبة و المبتدئين و الراغبين في التعرف على الاقتصاد و الاقتصاد الإسلامي....مرحباً بالجميع
 
الرئيسيةالتسجيلدخول

شاطر
 

 la finance islamique devrait bientot voir le jour sur

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
ch.ch
مشرف
مشرف
ch.ch

عدد الرسائل : 2822
تاريخ التسجيل : 23/12/2007

la finance islamique devrait bientot voir le jour sur Empty
مُساهمةموضوع: la finance islamique devrait bientot voir le jour sur   la finance islamique devrait bientot voir le jour sur Emptyالسبت 12 أبريل - 1:12

La Finance Islamique devrait bientôt voir le jour sur l’Ile Maurice


Port Louis (Maurice), 19 Rajab/2 août (IINA)
Basées sur le concept du crédit-bail et les fondements de la "charia", des banques islamiques devraient voir le jour à Maurice. Très répandues à travers le monde, les banques islamiques sont attendues dans ce pays. Cela fait suite à la déclaration de Rama Sithanen, vice-Premier ministre et ministre des Finances mauricien, à l'occasion d'une cérémonie marquant les 100 ans de la création de la Bank of Baroda.
"Nous permettons le développement de services bancaires alternatifs tels que l'implantation de banques islamiques à Maurice", a-t-il déclaré. "Comme je l'ai dit lors du discours budgétaire, c'est une activité qui grandit rapidement et qui représente un grand potentiel pour Maurice dans son intégration du marché financier global", a ainsi expliqué le ministre des Finances. La British American Insurance va ouvrir une banque islamique.

L'Islamic Banking est un système financier dont la croissance annuelle, au niveau international, varie entre 14 % et 15 %. Les banques islamiques se sont implantées non seulement dans des pays musulmans, mais aussi dans d'autres pays tels que l'Angleterre ou encore la Suisse, des régions où une importante population musulmane existe.
Les clients de ces institutions ne sont cependant pas exclusivement de foi musulmane. Plusieurs banques commerciales offrent aussi certains services suivant les principes de l'Islamic Banking. La Deutsche Bank, l'Union Bank of Switzerland et la branche anglaise de la HongKong and Shanghai Banking Corporation sont parmi ces institutions bancaires.


L'Islamic Banking opère selon des principes qui sont conformes à ceux du saint coran. "La finance islamique comporte quatre aspects principaux. Il n'y a pas d'intérêt ou usure, les risques et les profits sont partagés, les fonds ne sont pas investis dans des activités non éthiques et non musulmanes, et il y a le principe de la certitude contractuelle", explique Sameer Tegally, juriste d'affaires.

La loi islamique, la charia, interdit la perception de taux d'intérêt, appelé riba. L'argent doit, selon ces préceptes, être généré par le travail et non par l'argent lui-même. Ainsi, les banques islamiques n'appliquent pas de taux d'intérêt, ni sur les comptes des clients, ni sur les prêts. "Dans la finance islamique, un prêt est un partenariat. La banque achète et loue le bien. C'est un peu similaire au concept du crédit-bail", soutient Sameer Tegally.

Les banques islamiques suivent, entre autres, un principe d’Ijara-wa-Iqtinah, qui est celui d'un finance lease. Le client se doit alors d'effectuer des paiements, représentant un loyer et contribuant au prix du bien, à la banque, sur un période prédéterminée. A la fin du contrat, le client a l'option d'acheter le bien en question à la fin du bail. Le montant de ces paiements est lui aussi déterminé au préalable, et aucun taux d'intérêt n'est applicable. De plus, le paiement par le client est aussi sujet à des paramètres particuliers. "Dans tous les types de financement sous l'Islamic Finance, si le débiteur est en difficulté, la banque se doit de lui laisser du temps. Cela respecte l'injonction coranique, notamment le chapitre 2, versé 280", souligne Sameer Tegally.

Les comptes ouverts au sein de banques islamiques ne sont pas sujets à des taux d'intérêt. Le principe utilisé est celui du partage de risques et de profits. Ainsi si la performance d'une banque islamique est bonne, les profits sont redistribués à des taux déjà agréés. D'un autre côté, une mauvaise performance d'une banque islamique se répercute au niveau des comptes clients. "Toute banque conventionnelle, tout aussi bien qu'une banque islamique, n'est pas une institution charitable. Chaque banque juge les risques qu'elle encoure, par exemple au niveau des prêts, des achats et des investissements", souligne Sameer Tegally.

Un aspect important de l'Islamic Banking réside dans les choix d'investissement. Une banque islamique ne peut en effet investir dans des activités qui sont contraires aux préceptes

_________________
http://www.shbab1.com/2minutes.htm
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
https://islamfin.yoo7.com/forum.htm
ch.ch
مشرف
مشرف
ch.ch

عدد الرسائل : 2822
تاريخ التسجيل : 23/12/2007

la finance islamique devrait bientot voir le jour sur Empty
مُساهمةموضوع: رد: la finance islamique devrait bientot voir le jour sur   la finance islamique devrait bientot voir le jour sur Emptyالسبت 12 أبريل - 1:13

coraniques. Ainsi, une telle institution n'investira pas dans des activités liées à l'alcool, au jeu, ou encore à la pornographie, entre autres.
Les diverses banques islamiques à travers le monde sont régies par des conseils qui veillent à leur bon fonctionnement et à leurs investissements. "Chaque banque a un Charia Supervisory Board dont le rôle est d'assurer que les activités de la banque sont en accord avec la charia", résume Sameer Tegally. Pour l'instant, au niveau du Banking Act, aucune mention d'un tel conseil n'est précisée.
La finance islamique ne se limite pas qu'aux banques. Les assurances islamiques sont aussi des institutions qui opèrent selon des principes en accord avec la charia. Ces services sont eux-aussi ouverts aux musulmans, aussi bien qu'à ceux d'autres religions ou communautés.

Quelques opérations des banques islamiques :


  • Le mudaraba : un arrangement selon lequel le client confie ses fonds à la banque, et selon lequel les profits sont partagés entre les deux parties.
  • L'Ijara : un contrat de location à travers lequel la banque achète un article pour un client et le loue pendant une période spécifique au client.
  • L'ijara-wa-Iqtinah : un contrat similaire à l'ijara, mais à la fin duquel le client peut acheter le bien en question.
  • Le murabaha : une forme de crédit par laquelle la banque achète un bien pour un client sans que des taux d'intérêt soient impliqués. Le bien est revendu, plus tard, au client.
  • La musharaka : un partenariat, une forme de joint-venture entre plusieurs associés pour le financement d'un capital et pour la gestion.
Source : www.islamicnews.org

_________________
http://www.shbab1.com/2minutes.htm
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
https://islamfin.yoo7.com/forum.htm
ch.ch
مشرف
مشرف
ch.ch

عدد الرسائل : 2822
تاريخ التسجيل : 23/12/2007

la finance islamique devrait bientot voir le jour sur Empty
مُساهمةموضوع: رد: la finance islamique devrait bientot voir le jour sur   la finance islamique devrait bientot voir le jour sur Emptyالسبت 12 أبريل - 1:14

finance islamique, apparue au milieu des années 1970, ne cesse de se développer, y compris dans le monde non-musulman. Les actifs financiers conformes à la Charia représentent ainsi près de 500 milliards de dollars, et leur croissance annuelle dépasse les 10 %.

Si, jusqu'au début des années 1990, le développement de la finance islamique a été soutenu par l'offre de produits bancaires et financiers, c'est la demande qui constitue aujourd'hui le principal moteur d'expansion, affirme Standard & Poor's (S&P) dans l'étude "Facteurs de développement et perspectives de la finance islamique dans le monde". L'afflux de pétrodollars dans les économies du Golfe et les facteurs géopolitiques ont contribué à changer la donne : "en moyenne 20 % de la clientèle du Golfe et de l'Asie musulmane choisiraient spontanément un produit financier islamique plutôt qu'un produit conventionnel offrant les mêmes caractéristiques de rendement et de risque".
Les parts de marché des banques islamiques dans les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) et en Malaisie n'ont cessé de croître depuis 2003. L'expansion de la finance islamique se confirme en Afrique du Nord, mais aussi dans le monde occidental, Londres en particulier, où l'émission de sukuk (obligations islamiques) augmente rapidement.

Si les banques islamiques ciblent surtout les particuliers, plus sensibles à l'argument religieux que les entreprises, c'est désormais aussi le cas des banques conventionnelles, via des "fenêtres islamiques"ou des filiales spécialisées, qui s'intéressent en outre à la population musulmane d'Europe.
S&P indique enfin que, si la diversification par produits au sein des grandes institutions financières reste limitée, on assiste à l'émergence de banques d'investissement conformes à la Charia (Arcapita Bank, Unicorn Investment Bank…) et à l'entrée dans le monde de la finance islamique des métiers du capital-investissement, d'intermédiation des projets d'infrastructure et d'investissements immobiliers directs.

La finance islamique est donc bien "une classe d'actifs à part entière à l'échelle mondiale".

_________________
http://www.shbab1.com/2minutes.htm
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
https://islamfin.yoo7.com/forum.htm
 
la finance islamique devrait bientot voir le jour sur
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى التمويل الإسلامي :: Section Française :: La Finance Islamique-
انتقل الى: